Youth in Revolt: l’amour à bout de souffle.

8 janvier 2010 at 19:17 (Tac-tic critiques)

Youth in Revolt

Réalisé par Miguel Arteta (The Good Girl, 2002)

Scénarisé par Gustin Nash (Charlie Bartlett, 2007) et C.D. Payne d’après son roman Youth in Revolt : the Aventures of Nick Twist.

Avec Michael Cera (Juno, Arrested Development), Portia Doubleday, Steve Buscemi (Fargo, Ghost World), Justin Long (annonces de Mac.)

Sortie en salles québécoises : 8 janvier 2010

90 minutes en anglais seulement.

Introduction à l’histoire

Nick Twisp, adolescent sans grand charme et un peu brouillon auprès de la gent féminine de son école, désire connaître les joies de l’amour et du sexe.  C’est en tombant aveuglément amoureux de Sheeni Saunders, jolie blonde désinvolte en amour avec la culture française et ayant des parents remplis de principes religieux, qu’il devra changer sa façon d’agir et ainsi devenir plus frondeur pour conquérir la belle.

Bande-annonce du film

http://www.youtube.com/watch?v=J_xceUThJkc

Dans les années 80, le groupe du « Brat Pack » faisait son apparition.  Dans son nid, Émilio Estévez, Demi Moore, Molly Ringwald, Anthony Michael Hall, entre autres, offraient une vue sur une nouvelle génération en évolution, perdue et en questionnement par des films comme The Breakfast Club (1985), Sixteen Candle (1984), St.Elmo’s Fire (1985), Pretty in Pink (1986).  Dans les années 2000, a fait son entrée une même génération, mais vivant dans un monde numérique et  virtuel qui nous absorbe de plus en plus.  De cette génération Michael Cera, de par ces rôles dans Arrested Development, Superbad (2007) et Juno, en est devenu un point de repère au niveau de l’adolescent timide et reclus qui tente par tous les moyens de faire sa place, de se positionner dans un monde en révolution rapide.   Il fini toujours par être cool d’une façon ou d’une autre malgré sa timidité, c’est en s’affirmant par ce qu’il est qu’il devient, aux yeux de ceux qu’il veut capter le regard et l’amour, un héros en étant un anti héros.  Dans Youth in Revolt , Nick (Michael Cera) arrivera à ses fins en proposant un alter ego, François Dilliger, à la sauce Jean-Paul Belmondo, un jeune homme qui contrairement à lui, n’a pas peur d’être méchant et de sauter par-dessus les principes de la timidité et de la bien séance pour goûter enfin l’amour et le sexe.  C’est évidemment par cet alter ego que le personnage évolue et c’est également par cette touche que le film devient et intéressant et essoufflant, apportant ainsi une série de poursuites, à bout de souffle, pour arriver aux fins de Nick.

Ce que vous ne verrez pas dans la bande-annonce et qui donne beaucoup de charme et d’inventivité au film ce sont des insertions d’animation visuelle assez charmantes caractérisant le monde de l’adolescence de plain-pied et appelant à l’imaginaire comme réforme d’approche à la vie et à la réalité.  De plus, le scénario offre somme toute de bons échanges entre les personnages et quelques répliques sympathiques ou hilarantes.  Les acteurs de leur côté sont actifs dans leur jeu et même si quelques fois caricaturaux (je pense ici surtout aux parents et à leurs relations amoureuses) ils gardent une énergie qui permet de garder notre attention sur le film la plupart du temps.  Mention honorifique ici pour un film états-unien, il y a plusieurs références aux cinémas internationales et ça c’est pas mal!  Bref, un film sympathique pour les adolescents, les adultes encore jeunes de cœur et les admirateurs de Michael Cera.

Supplément d’information

Plus de détails sur le personnage de Nick Twisp et les livres concernant le personnage :

http://www.nicktwisp.com/

En anglais seulement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :