Cannes jour 2: St-Tite et visite.

11 mai 2011 at 02:18 (Cannes 11)

Deux heures de retard sur mon itinéraire original, mais sincèrement je m’en fous comme l’an 40. J’me suis couchée tard et j’avais besoin de récupérer. Les bouchons dans mes oreilles ont fait en sortent d’éliminer le bruit urbain des shooters au moteur de choppers castrés ainsi que l’alarme de mon cadran qui a dû sonné à répétition depuis les deux dernières heures. Rien entendu.

Je récupère mon accréditation de presse tantôt et j’aurai (enfin!!) accès à Internet.

Accès

 

À l’aise comme un poisson dans l’eau! Oh que oui! Je m’en vais vers le Palais afin de récupérer mon accréditation, comme si j’avais fait ça toute ma vie. Ou presque.  Je me suis procuré une passe de transport pour la semaine. Pour 11 euros, faudrait être fou de s’en passer. J’attends l’autobus. Il arrive. Je monte. Je présente ma carte et je demande comment on l’utilise à la chauffeuse. On la montre, on la met sur une plaque électronique, on la glisse quelque part, on fait une danse? Elle me regarde d’un air interdit et me répond qu’il faut la mettre dans la machine située à un mètre derrière elle. Je me dirige donc vers la fameuse machine. Comment l’insérer? C’est à mon tour d’avoir un air interdit au visage. Ne m’expliquez surtout pas clairement comment faire s.v.p.! Heureusement, une gentille dame, comme il s’en trouve beaucoup ici, présente chauffeuse d’autobus exclue, me montre comment faire. AAAAHHHH!!! OK! Et voilà, je suis maintenant une pro du car, comme il l’appelle ici!

Récupération

La cour des grands c’est ici, sur la croisette. L’avenue des accréditations est ouverte, j’y entre pour aller chercher ma passe, un sac, horaires et programmes. Je croyais qu’il y aurait foule et puis non, l’accès est facile lorsque tu ne portes pas d’arme blanche. Parce qu’ici tu es passé au détecteur toutes les cinq minutes. Récupération de l’accréditation rose nanane. Eh oui c’est bien moi, fière représentante de CISM 89,3FM la marge! Ma photo, mon nom, mon code-barre, mon numéro de casier postal de presse. Je suis maintenant officiellement fichée comme journaliste accrédité! YAHOO!!

Récupération du fameux sac à surprises, contenant l’horaire, le programme et qui, lorsque porté à l’extérieur de Cannes fait des jaloux. C’est à mon tour! Moi qui aie tout acheté du Festival Intl des Films de Toronto (s’il y avait eu des condoms à leur effigie, je les aurais!), j’ai maintenant quelques choses de Cannes.

En me retournant, il y avait un stand où se procurer clé Internet, téléphone cellulaire et autres appareils électroniques indispensables.  Je le cherchais de pied ferme celui-là! À moi le monde avec Internet!! La gentille dame, un peu néophyte dans la fonction, tente de m’aider, mais semble avoir quelques problèmes. Un sympathique British plus expérimenté lui vient en aide. « In which province is Montreal? », qu’il me demande. « Québec! », que je lui réponds fièrement. « Ah! Great! I heard an amazing Québécois group 2 weeks ago in London! » Hein? WOW! In French, en plus!  J’ai pas trouvé le nom, même avec une description complète et quelques rythmes de la part du vendeur qui ne se souvenait plus du nom. On sentait qu’il avait tripé raide.  Enfin, après quelques longues minutes d’attente, j’ai eu ma clé. J’avais également demandé un téléphone, mais la charmante dame ne l’avait pas compris… Donc j’ai passé mon tour pour cette fois.

Note ici à tous les pas fins qui aiment pas quand la toune gratuite ITunes de la semaine est une chanson en français : MANGEZ D’LA SCHOUTTE! J’ai la preuve qu’il y a des Britanniques qui sont plus ouverts que vous à écouter notre musique! Moi, j’me dis quand le beat est bon, peu importe la langue, on va aller tourner avec! Haïsseurs de toutes sortes se retenir ici, s.v.p.! Merci et bonne journée dans vos œillères!

Entrer dans le grand centre des projections ici, c’est presque comme entrer dans une église ou à l’oratoire. Sauf que je ne monterai pas les marches à genoux. La dime est ici remplacée par les gardiens de sécurité, tous aussi sympathiques les uns des autres. Mystique palace ou les noms Salle Bunuel, Salle Bazin, Salle pour conférence de presse et j’en passe, vous attendent. Ah, que c’est bon! Note à moi-même : Arrête de brailler cibôle! REVIENS-EN!

Bon cela dit, la vie continue… Et je dois aller récupérer ma coloc à la Gare, mais avant allons faire une épicerie et allons reporter les sacs qui me détruisent le dos et l’épaule à l’appartement.

Coloc!

Retour à l’appartement, dîner, regard rapide sur le programme et en route vers la gare de Cannes. Le cinéma est partout ici. Sur les façades, on découvre Charlot dans The Kid, Marilyn Monroe, des photos de stars placardées à perte de vue. La ville entière est à l’effigie du cinéma. Arrivée à la gare, j’attends le train. Coloc!

Ma coloc, c’est une jeune réalisatrice finissante de Concordia qui présente son court métrage dans la section Cannes court métrage ou Short Film Corner. Son film s’appelle L’Album et il met en vedette Andrée Lachapelle et Amélie Robitaille.

On se retrouve donc, elle me raconte son voyage en marchant jusqu’à l’appartement. Un arrêt à la gare d’autobus pour aller récupérer des horaires, me permet d’apprendre que dès demain, c’est le début d’une grève du transport en commun. Ah ben maudit! Elle va me servir à quoi ma passe de car?! Bon, alors il va falloir se lever plus tôt et marcher ou si je suis chanceuse, attendre un bus qui arrivera sans trop de retard. Nous continuons notre promenade vers l’appartement. Arrivée, repos de quelques minutes. Ensuite, c’est hop au palais pour qu’elle puisse récupérer sa passe. Ensuite visite de la partie droite du centre-ville. Droite dans le sens de capitalisme, de riche à craquer, de marque comme Chanel, Gucci, Valentino, Yves St-Laurent et j’en passe.  Sex and The City 2 aurait pu être tourné ici! Passe récupérée, de mon côté j’ai un téléphone qui sera probablement très pratique. On croise Roger Frappier, célèbre producteur québécois.

On dit que c’est à Cannes qu’on croise le Québec, j’en ai vécu quelques épisodes déjà en 2 jours, mais la plus fascinante est lorsqu’on a croisé le gardien de sécurité de la salle Internet de la presse. Il nous a demandé d’où on venait, on a répondu… The one and only MTL, QC! Il a dit : ah ouais! J’y vais chaque année! » Ah ouain?! « Ouais, je vais au Festival de St-Tite! » HEIN?! Le Festival country de St-Tite?! Sérieux là?! Nooonnnnn, c’est pas vrai?! Je suis restée tellement bête! Il faut bien que je sois à Cannes pour croiser un fervent admirateur de St-Tite. J’en reviens pas encore, c’est à se tordre de rire. St-Tite? Cannes vous aime!

Devant les marches du palais, qui sont finalement plus impressionnantes que je pensais (ce que je croyais être l’entrée officielle hier, ne l’étais pas…), nous nous retournons et je dis avec joie : « WIIILLLLDD BBUUNNCCHH!! », en regardant le quartier général de la fameuse boîte de distribution française, l’autre côté de la rue. Pour sa part, ma coloc lance un joyeux : « CCHHAAAANNNEEELL!!!! » et j’éclate de rire.  Glamour et cinéma, on se complète bien.

Nous marchons donc le long de la croisette où se trouve les mains cimentées de pleins de légendes comme Spike Lee, Bertrand Blier, David Lynch, Blake Edwards et la panthère rose, Akira Kurosawa, Isabelle Rossellini, etc. On prend des photos, les paparazzis sont partout, les restaurants à 60 euros minimum le couvert son bondés, il fait beau, Les guignols de l’humour sont en direct et entouré d’un public enthousiaste, les yachts sont présents en grands nombres. L’euphorie ne fait que commencer.

On a mangé dans un resto où les produits de la mer nous appelaient, c’était charmant et divin. En conclusion, un tiramisu de la mort qui m’a fait croire au nirvana. Le soleil qui se couche sur la plage, un petit vent qui se lève, une nouvelle nuit qui tombe comme un voile doux et serein sur mon visage qui prend rapidement de la couleur.

Retour à l’hôtel, préparatifs pour demain, journée officielle du début de la grève du transport en commun et journée d’ouverture du festival avec Woody Allen. Je suis brûlée, mais heureuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :