Court, net et précis.

12 septembre 2011 at 00:11 (TIFF 11)

Il n’est jamais trop tard pour les défis. Il est 00h28. Le défi : Écrire le plus petit « post » jamais écrit par moi. J’ai la phrase longue, les détours éloquents. Une habitude qui se transpose dans ma manie de tout garder. Alors, voici un minuscule pas, invisible à l’œil nu, pour l’humanité, mais de la sagesse de plus dans mon baluchon. Les puces m’aideront à tenir le cap du résumé et de la simplicité… j’espère.

  • Levée à 5h00 am. Cause : Insomnie.
  • Écriture et préparation de la journée.
  • Arrivée à la librairie média pour voir Marécages de Guy Édoin. Il me reste 30 minutes à voir. J’ai hâte parce que c’est vraiment bon. Sentiment de fierté intense envers les créateurs du Québec.
  • Film 1 : Take This Waltz de Sarah Polley, maintenant enceinte et mariée. C’est bon, mais aurait été meilleur avec un montage plus serré. Film sur l’amour et la retenue du désir pour l’autre. Mets en vedette Seth Rogen (mari), Michelle  j’ai l’air d’une éternelle enfant Williams (épouse), Luke Kirby (rôle principal dans Mambo Italiano, joue ici un voisin et un prétendant sérieux pour briser un mariage tendre). Luke m’a séduit aussi… le chien!
  • Rencontre publique/classe de maître avec Coppola. Mon ventre à faim, mon cerveau aussi. Ils auront à attendre, je fais la grève de la faim afin de me nourrir des paroles du maestro.
  • Coppola fût : Sympathique, drôle, chaleureux, ouvert à toutes les questions et croit que le cinéma est jeune et n’a pas fini de nous surprendre. Il portait des bas bleus, à mon grand bonheur. J’adore le bleu! Conseil de pro aux jeunes hommes réalisateurs : Mariez-vous et fondez une famille, ça vous rendra plus stable et plus solide. Conseil de pro aux jeunes femmes réalisatrices : Ne vous mariez jamais et restez libre, ça sera plus facile pour vous. Autre conseil de pro : La chose pour laquelle vous êtes viré présentement est la même qui vous fera obtenir un « Life Achievement Award » 30 ans plus tard. Mention mémorable : « Collaboration is the sex of creativity. » Je l’aime!
  • Maudit, c’est donc ben long pareil mon « post »!!
  • Je voulais voir la rencontre publique avec James Franco et Gus Van Sant à propos de l’hommage à My Own Private Idaho. L’espace était trop petit. Y’avait trop de monde. Ciao Franco, on se reverra.
  • J’ai pris la sage décision de manquer deux films pour aller manger avec Simon et Rougette. Rougette s’en va au Chili en vol stand-by. Elle était dans son avion hier, ils l’ont débarqué parce que finalement l’avion était trop lourd. Incroyable, si proche et si loin à la fois.
  • J’ai mangé la meilleure soupe au crabe dans le quartier chinois. J’ai bu le meilleur café vietnamien glacé avec lait condensé. Du pur sucre dans mes veines. Même une pelletée de speed aurait agi comme un Valium à côté de l’effet de ce nectar.
  • J’ai quitté les deux amis. L’une pour une année, l’autre jusqu’à la fin de semaine prochaine.
  • Je suis rentrée à l’hôtel et j’ai pu faire : mon lavage, prendre une douche, finir l’ébauche de texte pour EV, faire une pré-sélection de photo pour aller avec le texte, parler à Normand en vue de polir le tout, enregistrer mon topo radio pour Les méconnus, préparer ma journée de demain, écrire quelques mentions sur les réseaux sociaux et me préparer pour Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau. Le tout m’a permis de vider un peu l’énergie débordante donnée par le café sucré et d’éviter ainsi un diabète de premier niveau.
  • Maudit, je suis déjà à près de 600 mots.
  • Je suis arrivée au Lightbox. J’ai attendu. J’ai dépassé plein de monde en me faufilant dans la file pour pouvoir entrer dans la salle. Bizarrement, je ne ressens aucune culpabilité à l’avoir fait.
  • Avant le film, au lieu de présenter des clips qui remercient les commanditaires, on a droit à un clip hommage 11/09/11 avec un Piers Handling (directeur du festival) retenant ces larmes. Un peu trop mélo.
  • Monsieur Lazhar  de Philippe Falardeau = une excellente adaptation de la pièce de théâtre d’Évelyne De La Chenelière. Elle y était d’ailleurs.
  • Note pour Philippe Falardeau : Je t’en conjure, arrête de dire que les Québécois te prennent pour un traître parce que tu présentes tes films au TIFF. Sur 4 longs métrages présentés à Toronto, ça fait trois fois (de trop) que je l’entends de ta part. Je t’aime pareil, mais arrête!
  • Y’a vraiment du beau monde à Toronto.
  • Le couple qui habite la chambre à côté de la mienne baise toujours à partir de 12h30. Si ça continue, je vais leur offrir mes services. Ne faites pas lire ce blogue à mes parents.
  • Au dodo.
  • Fin. Il est 01h04.
Publicités

Un commentaire

  1. Chérisse said,

    Tu es sensass!!! J’adore ta plume poupée! Au moins, tes voisins te laissent dormir 😉

    Chérisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :