Avant le dernier souffle : Gélato et Burt’s bees.

18 septembre 2011 at 08:51 (TIFF 11)

Déjà la dernière journée de festival. Les derniers pas, les dernières images, le dernier envoûtement avant l’an prochain. De la 36e édition (11e en 12 ans pour moi), ce fut l’occasion encore de m’en donner à cœur joie, de me vautrer dans la création cinématographique et de faire de nouvelles rencontres.

Le point de force du TIFF reste le dialogue avec les créateurs. Au-delà des tapis rouges et de leurs vedettes, ce dialogue est de loin supérieur à ce que Cannes peut apporter en mettant ses artistes hors de portée du public, aliénés à faire les singes sur le tapis rouge légendaire du palais.

Fait à noter, le TIFF m’offre depuis plus d’une décennie de la magie complète à l’intérieur comme à l’extérieur des paramètres du festival. Que ce soit dans le fait de ne pas avoir à payer un resto où de s’apercevoir que ses produits Burt’s bees (j’en suis une fan finie!!) sont en spécial. Qu’une bouteille d’hydratant à la carotte (ça sent la vanille, mais c’est de la carotte…) est en vente à 14,99$ alors que sa jumelle identique indique 12,99$. Lorsque mentionné au commis, il me les a faits pour 10,99$ chacune. Comment résister. Ce dit commis est d’ailleurs le proprio de la boutique que je fréquente depuis plusieurs années, il m’a d’ailleurs sauvé la vie il y a deux ans alors qu’une grippe de l’enfer me tiraillait le corps. Il m’avait offert deux produits gratuits en voyant mon état : de l’huile d’eucalyptus et de la vitamine C. Peut-être était-ce parce qu’il ne voulait pas me toucher en me rendant la monnaie, mais j’avais trouvé l’attention hors du commun et un baume parfait pour mon état. Depuis ce jour, j’y retourne chaque année lui dire bonjour. Certains voient la gentillesse comme de la stupidité, je suis loin de cet avis.

Dans un autre ordre d’idée, lorsqu’en mode festival il est primordial de se faire plaisir. Le mieux est de se trouver une boutique de gélatos. C’est ce que j’ai découvert à Cannes et comme un relent de cette expérience, il s’en est ouvert une à Toronto. Un moyen format de chocolat au piment et de lime à la coriandre te requinque le corps, l’esprit, la tête et la libido en quelques bouchées de pur bonheur. Gosh, c’est sûr que je dois y retourner avant mon départ!! Ce produit électrisant éveillant tous les sens devrait être vendu à rabais à tous les pauvres de la terre et à fort prix aux aisés. Mais comme la vie est une chienne et ensuite on meurt, ben c’est le même prix pour tout le monde! La chienne!

Cette gélato a été dégustée entre deux films vraiment super. Le premier de ma journée de vendredi, fût Your Sister’s Sister de la réalisatrice Lynn Shelton. Un scénario extraordinaire, pour la plupart construit en improvisation, qui met l’emphase sur la relation entre deux sœurs et le meilleur ami de l’une d’elles. Le film s’est hissé dans mon top cinq. Vraiment, c’est à voir! La deuxième œuvre, celle suivant le délice buccal, est Un heureux événement de Rémi Bezacon. Un film français mettant en vedette Louise Bourgoin et Josiane Balasko (que j’adore!!). C’est le Bridget Jones de la maternité et de tout ce que ça englobe. C’est drôle, touchant et je ne serai pas surprise que mes amis parents me disent que c’est très proche de la réalité. Le seul hic… le traducteur de sous-titre a traduit en anglais (donc en version originale) le titre du film de Gus Van Sant : To Die For, par She’s No Angel. Euh, je ne l’ai pas compris. To Die For c’est le titre original!! Tu peux pas le changer crétin!

Ce ne fût pas la fin de ma journée cinéma de vendredi et samedi m’a également apporté de bonnes sensations, mais j’arrête là pour l’instant. J’écrirai de plus belle demain, dans l’autobus qui me ramènera vers la ville qui vivra le mois d’octobre au son du FNC. Je vous laisse deviner quelle est cette ville. Vous aurez alors droit à des tops machin de toutes sortes, un hommage au film High Fidelity et une réponse à mon amie Sophie! Je dois commencer ma dernière journée d’aventures cinématographiques du TIFF 11.  À l’abordage!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :