Listes TIFF 11

19 septembre 2011 at 19:50 (TIFF 11)

Une partie des gagnants

Suis-je surprise que Philippe Falardeau ait gagné le prix du meilleur film canadien avec Monsieur Lazhar? Non, pas le moins du monde. Falardeau est un chouchou du TIFF. Félicitations au cinéaste et à son équipe.

Anne Émond, avec son film Nuit #1, n’a pas remporté le prix du meilleur premier film canadien, qui est allé à Nathan Morlando pour Edwin Boyd, film que je n’ai pas vu. Par contre, la cinéaste  a reçu une mention spéciale, qu’elle mérite, puisque son œuvre est vraiment incroyable !

Le prix du public du TIFF 11 (CADILLAC PEOPLE’S CHOICE AWARD) est allé, avec grande surprise, au film Et maintenant, on va où ? de Nadine Labaki (Caramel). Le film avait eu de belles réactions à Cannes, je n’en ai vu qu’une partie en librairie média, malheureusement. On retrouvait également le film Starbuck de Ken Scott comme finaliste au prix du public.  Je suis bien heureuse que le film de Labaki est reçu cet hommage. J’ai par contre des doutes sur l’authenticité de ce prix, soi-disant, choisi par le public. J’ai vu des représentations où le public à montrer un intérêt retentissant lors des projections, que les titres étaient sur toutes les lèvres, que le bouche à oreille amenait une influence considérable, mais qui ne sont pas dans les finalistes. Ça me rend perplexe.

Liste des films vus

(Pas nécessairement dans l’ordre de visionnement)

  1. Beauty de Olivier Hermanus
  2. Moneyball de Bennett Miller
  3. Ora de Philippe Baylaucq
  4. We Ate the Children First d’Andrew Cividino et Geoff Smart
  5. Surveillant de Yan Giroux
  6. Ides of March de George Clooney
  7. Pina de Win Wenders
  8. Play de Ruben Östlund
  9. Avalon de Axel Petersen

10. L’Apollonide : Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello

11. A Dangerous Method de David Cronenberg

12. Le premier homme de Gianni Amelio

13. Descendants d’Alexander Payne

14. 360 de Fernando Meirelles

15. Dark Horse de Todd Solondz

16. Take This Waltz de Sarah Polley

17. Nuit #1 d’Anne Émond

18. Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau

19. Shame de Steve McQueen

20. Albert Nobbs de Rodrigo Garcia

21. W.E. de Madonna

22. Café de flore de Jean-Marc Vallée

23. Friends with Kids de Jennifer Westfeldt

24. Wuthering Height d’Andrea Arnold

25. Page Eight de David Hare

26. Marécages de Guy Édoin

27. Funny Man de Martin P. Zandvliet

28. Pink Ribbons INC. de Léa Pool

29. Faust d’Alexandr Sokurov

30. Poulet aux prunes de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud

31. Alps de  Yorgos Lanthimos

32. Anonymous de Roland Emmerich

33. Twixt de Francis Ford Coppola

34. Your Sister’s Sister de Lynn Shelton

35. Un heureux événement de Rémi Bezancon

36. Other Side of Sleep de Rebecca Daly

37. Winnie de Darrell J. Roodt

38. Et maintenant, on va où ? de Nadine Labaki

39. Little Theatres: Homage to the Mineral of Cabbage de Stephanie Dudley

40. The Love We Make d’Albert Maysles et Bradley Kaplan

41. Volcano de Rùnar Rùnarsson

42. Roméo Eleven d’Ivan Grbovic

43. Memories of Idaho de James Franco et Gus Van Sant

44. Tyrannosaur de Paddy Considine

45. Into the Abyss de Werner Herzog

46. Turin Horse de Bélà Tarr

47. Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Love

48. Une nuit avec toi de Jeanne Leblanc (Hé ! Hé ! J’ai finalement décidé que ce serait mon dernier film vu à Toronto… Je l’ai regardé en quittant la ville. Bravo Jeanne !!)

Liste films chouchou

 

  1. Pink Ribbons INC. de Léa Pool
  2. Nuit #1 d’Anne Émond
  3. Your Sister’s Sister de Lynn Shelton
  4. W.E. de Madonna
  5. Tyrannnosaur de Paddy Considine
  6. Shame de Steve McQueen
  7. Descendants d’Alexander Payne
  8. Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau
  9. Marécages de Guy Édoin
  10. 10.  Pina de Wim Wenders

Mention spéciale à Friends with Kids, Moneyball et Albert Nobbs. Ce n’est pas que les autres films sont mauvais, bien au contraire, mais l’expérience globale était moins marquante. Je remarque que le top quatre contient des films de réalisatrice. Les femmes ont rockées le TIFF cette année !! Yahoo ! Il y avait d’ailleurs 15 films réalisés par des femmes dans les grandes catégories du festival (Gala, Special Presentation, Masters) comparativement à 5.5 l’an passé. Le point cinq est attribué à un film ayant deux réalisateurs au commande, un homme et une femme.

Rencontres

Merci aux belles rencontres, aux personnes formidables qui ont croisés mon chemin ! Ça fait partie de la magie des festivals de films.

  • Simon! Tu rocks! Merci pour tout, c’était super et délicieux!! Je penserai maintenant à toi en rajoutant du poivre. Attention, tes oreilles risquent de siler souvent! Bonjour à Marie-Soleil!
  • Rougette, contente de t’avoir vu! Rien n’arrive pour rien. Profite bien du Chili!
  • Jeanne! J’ai hâte de te revoir et de continuer à parler cinéma! Merci pour le film!
  • Véronique! Contente d’avoir fait ta connaissance! J’espère qu’on pourra aller prendre un café bientôt!
  • Sophie! Ce fut trop court… On est dû pour un souper arrosé.
  • Peter? Love you!
  • Norm & Charlotte : Wow! Thanks for the love of films and the conversation! Truly an honnor meeting you.
  • The woman at the River Phoenix films : Thanks! Forgot to ask your name, but it was great to talk to you!
  • Clara! Ah Clara! Merci Clara, c’est toujours bon de se revoir.
  • Les collègues de la librairie média, parce qu’ils sont vraiment sympathiques et qu’ils se rappellent de ton nom après le bonjour de rigueur. Tu sens alors que tu fais partie de la famille. À l’an prochain!
  • Les réalisateurs qui ont offert des classes de maître ou des rencontres après les projections : F.F. Coppola (Me and you, it’s for life!), Lynn Shelton (tu as maintenant une nouvelle admiratrice!), Paddy Considine (je t’aurai bien frenché, mais t’arrêtais pas d’évoquer ta femme…), Wim Wenders (désolée ne pas avoir pu rester plus longtemps), Philippe Falardeau (un conseil : arrête de dire que les Québécois te traitent de traître parce que tu présentes tes films à Toronto, pus capable!!! Tu le répètes chaque fois, changes de cassette. Félicitations pour le prix!), Jean-Marc Vallée et tes actrices, Madonna (trop court comme présentation).
  • Les conférences de presse et ses artisans. 

Les bons moments

  • Les rencontres, les soupers et les films bien sûr! Être, par deux fois, dans la même salle que Brian De Palma, check!
  • Le London Fog (Earl Grey, Lait de soya, vanille) de Teaopia et son charmant serveur britannique… mmm…
  • La gélato (je m’en mords les doigts de ne pas y être retournée…)
  • La découverte d’une nouvelle librairie préférée (Theater Books) et l’achat d’une pièce de Stephen Adly Guirgis que j’adore! Je l’ai découverte 2 heures après une séance d’autographe de Roger Ebert suite à la sortie d’un livre autobiographique. Et maudit!
  • Fressen et son repas gratuit
  • Les Burt’s Bees à prix réduit
  • Avoir rocké mes Fluevog!
  • La publicité de Cinéplex remerciant les bénévoles et qui met en vedette Atom Egoyan et Deepa Mehta. Très drôle, même après 30 fois…
  • Toronto en général.

Les moins bons moments

  • Ne pas avoir eu la chance de voir les films suivants : A Separation de Asghar Farhadi, Martha Marcy May Marlene de Sean Durkin (ça fait deux fois que je le rate!! Il était à Cannes.), Barrymore d’Éric Canuel, Hysteria de Tanya Wexler (sur l’invention du vibrateur. Il paraît que c’est à mourir de rire!), Sorry, Rabbi de Mark Slutsky, Butter de Jim Field Smith, The Oranges de Julian Farino, Le poids du vide d’Alain Fournier, Trotteur d’Arnaud Brisebois et Francis Leclerc, revoir Pink Ribbons INC. de Léa Pool (C’est aussi bon que ça…).
  • Dans la même lignée, avoir raté la conférence de presse de W.E. avec Madonna, celle de James Franco et Gus Van Sant et le tapis rouge de Starbuck de Ken Scott. Je devrais me faire cloner, mais je deviendrais jalouse de mon clone et je ne serais pas plus avancée…
  • Les tramways!!!!! GGRRR!! C’est lent, c’est chiant et la plupart des chauffeurs ne savent pas freiner comme du monde!! RE-GGGRR!!
  • Les maudits téléphones et autres gugusses que les gens ne sont pas capables d’éteindre!! Y m’énarvent avec leurs maudits appareils de schoutte!! Venez pas me dire que vous êtes tous en attente du décès de votre père ou que vous êtes tous médecins! Qu’est-ce que vous foutez au cinéma, bordel! Non-respect des artisans! SCANDALE ET CALOMNIE!! Quand on parle de téléphones intelligents, j’ai l’impression que c’est parce que ça en enlève à leurs propriétaires. Merci, bonsoir!
  • La lenteur mémorable du service à la clientèle du resto Canteen du Bell Lightbox. Engagez bordel! Il devrait changer la section Grab and go, par Wait, ask, wait, grab, wait, wait, miss your movie, paie and go.
  • L’affiche du festival. Habituellement, je suis en pâmoison, mais là, je la trouve drabe.
  • La mention Un film de… au lieu de Un film réalisé par… Y’a une grande différence dans ma tête entre les deux mentions. J’ai tendance à croire que c’est pas la majorité des films qui ne sont construits que par le réalisateur. Je cite Coppola : « La collaboration est le sexe de la créativité ». Il faut donc admettre la notion d’équipe et ainsi apporter le respect de la collaboration. C’était mon bout intello.
  • La montée de lait a assez duré, j’ai passé un excellent festival.

Mention finale

L’an dernier, le samedi avant la fin du festival, j’ai écrit à une écrivaine que j’aime beaucoup. Chaque année, ou presque, j’apportais une de ses œuvres avec moi au TIFF. Des recueils de nouvelles et puis finalement, l’an dernier, son premier roman. J’avais déjà voulu lui écrire, mais par gêne ne l’avais jamais fait. Un ami rencontré au TIFF m’avait encouragée, presque ordonné, de le faire. Jamais je n’aurais pensé qu’un an plus tard, moi et Suzon, on serait des amies, que j’aurai été invitée à son anniversaire, que je jouerai avec elle au rummy. Jamais. Cette année, je n’ai pu emmener un de ses livres avec moi, elle n’en a pas encore de nouveau. (Pas de stress, mais je suis en manque là…!!!!) Je l’ai donc trompé avec Stephen Adly Guirgis et sa pièce The Little Flower of East Orange, acheté à Toronto. Désolée Suzanne! J’aurais aimé que tu sois avec moi, qu’on parle de films, que je te fasse découvrir Toronto et son TIFF, qu’on s’en mette plein la vue et les oreilles et que tu puisses baver sur Michael Shannon en allant voir Take Shelter. On va se reprendre j’espère, puisque je n’ai pas vu ce film… j’aimerais bien le voir avec toi. DIS OUI!! Alors, voilà, j’ai hâte de te revoir et merci de ton amitié précieuse! Je ne sais pas où j’en serai rendue l’an prochain dans ma vie, mais j’espère continuer à jouer des parties de rummy mémorables et continuer à partager des discutions cinématographiques allumées avec toi.

Pensée de conclusion : Qu’est-ce qu’il y a de bon au cinéma ces temps-ci? Toujours prête, comme une louvette!

 À bientôt, pour d’autres aventures cinématographiques!

Publicités

Un commentaire

  1. Chérisse said,

    Bon la belette!!!
    À deux doigts du 50 films visionnés… ça décoiffe!
    À essayer : Le london fog!

    J’t’adore!

    PS : J’imprime ta liste. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :