2014

29 janvier 2014 at 11:51 (Aventures parallèles)

Plus d’un an plus tard, me revoici. Je me garderai de faire un résumé de 2013. Je suis simplement heureuse qu’elle soit du passé. Je me relève les manches et je regarde vers l’avant. Ainsi soit-il.

Je désire toutefois mentionner que je n’ai jamais été invitée sur le Touch. Je le jure! Ça doit être parce que je suis une femme. J’dis ça d’même là.

Côté cinématographique, l’année 2014 commence en force. En voici un extrait :

–       Don Jon de Joseph Gordon-Levitt

–       Crac de Frédéric Back (Paix à son âme.)

–       The Family de Luc Besson

–       About Time de Richard Curtis

–       Nebraska d’Alexander Payne

–       Philomena de Stephen Frears

–       Blue Jasmine de Woody Allen

–       Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée

–       August: Osage County de John Wells (Ma critique sur Les Méconnus)

–       Comme une respiration de Jaëlle Marquis-Gobeille

–       Ressac de Pascale Ferland

–       American Hustle de David O’Russell

–       Saving Mr. Banks de John Lee Hancock

–       12 Years of Slave de Steve McQueen

–       Her de Spike Jones (Ma critique sur Les Méconnus)

–       The Wolf of Wall Street de Martin Scorsese

–       Inside Llewyn Davis des Frères Coen

–       Gravity d’Alfonso Cuaron

–       Les boxeuses de Kaboul de Ariel Nasr

–       The Color of Beauty de Elisabeth St.Phillips

–       Le démantèlement de Sébastien Pilote

–       Sans terre, c’est la faim de Amy Miller

–       Labor Day de Jason Reitman (que je vois ce soir)

Également, j’ai écrit une critique du film italien La Grande Bellezza qui a été publiée sur le site Web du cinéma Excentris.

Sans compter les séries télé :

–       Série Noire (C’est eux les vrais jeunes loups)

–       Masters of Sex

–       House of Cards

–       Unité 9

Les RVCQ s’en viennent et en ouverture, ils ont mis la main sur Miraculum, le nouveau film de Podz. Est-ce que j’ai hâte? Il va sans dire.

Ah! Je suis de retour dans mes bottines de belette cinéphile et ça fait un bien fou!

Belettement vôtre,

Amenicart

Publicités

Permalien Un commentaire